Après quelques tâtonnements expérimentaux en matière de maths naturelles, cette année les créations mathématiques tiendront lieu de coeur de la mathématique vivante dans notre classe.

Organisation:
Des créations mathématiques pendants 2 semaines, puis diverses activités mathématiques en semaine 3 (un groupe en jeu, en autre en problème, un 3ème sur un travail dirigé, un 4ème sur le fichier Pemf Géométrie.)
En création, je mélange GS/CP et GS/CE1 (en alternant les rencontres sur les deux semaines), des groupes de 10/12 maxi: c'est d'une richesse incroyable!
Le reste de la classe est en autonomie sur les fichiers Pemf mais les oreilles sont souvent tournées vers le groupe création.

Déroulement:
Rappel de la consigne : "avec des traits, des points, des chiffres, des dessins, des couleurs, vous réalisez sur votre cahier une création mathématique".
15 minutes de travail sur les cahiers puis on prend place face au plus grand tableau pour l'analyse des créations.
Je prends les cahiers au hasard, je montre le travail réalisé et demande au créateur de commenter : maintenant les commentaires sont plus nombreux, les enfants montrent en cela qu'ils ont eu une véritable intention de créer des figures mathématiques.
On trouve actuellement de plus en plus de créations sous forme d'exercices proposés au groupe, ou de figures complémentaires de celles déjà recensées sur les grandes fiches* de maths que j'ai réalisées suite aux deux premiers mois de créations.
Exemple : pour compléter la fiche des doubles, les enfants proposent de nouveaux doubles, parmi lesquels de plus en plus de grands nombres : 50000 +50000=100000 car 50 et 50=100.
Lorsque les commentaires ne viennent pas, je choisis de reproduire tout ou partie de la création au tableau, la soumettant ainsi aux commentaires du groupe. Cela donne lieu à des corrections, des pistes de recherche, des questionnements (on pose les questions difficiles aux cycle 3, via le mail car leur école est à 3km), des propositions complémentaires, parfois de véritables problèmes qui seront repris en recherche mathématique.

Le soir je note sur un cahier toutes les traces laissées au tableau, elles servent à préparer des fiches A2 sur cartoline.
Ex : le carré, le triangle; les doubles; les additions; les arbres; l'ordre; les lignes, les ensembles...
Les fiches sont désormais souvent complétées durant la phase d'analyse ou simplement ressorties comme mémoire afin de reprendre des notions déjà abordées. (les propriétés du carré, les doubles déjà rencontrés...)

Ce cahier mémoire servira  peut-être à tirer un dossier spécial math ou un numéro spécial de notre journal mensuel (Le Bavard).
Voilà une trace que les parents pourront avoir sous les yeux, ça devrait les rassurer.
Moi ce qui me rassure, ce sont tous ces parents qui me racontent comment leur gosse trouve le moindre prétexte pour faire des maths à la maison. Des GS qui font des multiplications  en comptant les oeufs 3X2=6... je crois que l'essentiel est là.

Les évolutions en cours :
Faire des créations mathématiques avec des objets en complément du dessin.
Faire des créations à plusieurs: ensemble, ou les uns à la suite des autres sur la même feuille.